Optimisé pour IE en 800x600

Openweb.eu.org > Humeurs  > Optimisé pour IE en 800x600

Abstract

La mésaventure d’une organisation d’insertion qui, en optimisant son site Web pour un navigateur spécifique, excluait involontairement une grande partie de ses visiteurs potentiels.

Article

Au hasard d'un newsgroup dédié aux auteurs de pages web, un webmaster nous demande notre avis sur son site. Un autre lecteur va le visiter successivement avec Mozilla et Opera, sans arriver à l'afficher correctement : problèmes d'applet Java et erreurs Javascript. Faisant part de ses remarques à l'auteur, celui-ci lui répond sèchement (attendez, je fais un copier coller…) : au démarrage, il y a un message : optimisé internet explorer - 800x600.

Ah, misère !

Comment un auteur peut-il prétendre son site ouvert au public et en limiter l'accès aux utilisateurs d'un seul navigateur, fût-il majoritaire ? Les exclus sont nombreux : utilisateurs d'Opera, Galeon, Camino, Lynx, K-meleon, Konqueror, Mozilla et Netscape 7, de façon plus générale tous les utilisateurs d'Unix, de Linux, et de systèmes d'exploitation alternatifs ou tout simplement d'un écran dont la taille n'est pas celle préconisée par l'auteur du site… Sans oublier les internautes victimes d'un handicap visuel, eux aussi laissés à la porte du site, faute de prise en compte des problèmes d'accessibilité.

Sommes-nous sur un site prônant l'exclusion ? Ultime paradoxe, il s'agit ici d'une association pour la réinsertion de personnes en difficulté !

L'incompatibilité du site avec les navigateurs autres que le leader en parts de marché n'était sûrement pas voulue, mais plutôt subie par l'auteur : il écrivait ses pages avec une application du même fournisseur, sans se douter que les pages générées n'étaient pas compatibles avec les navigateurs respectant les standards.

Aussi, l'information des webmasters est-elle primordiale si l'on souhaite tirer profit des standards, pour que chacun, indépendamment de son système d'exploitation, de la taille de son écran, et de son navigateur, voire de son handicap, puisse accéder à l'information, et puisse la partager.

Il est toujours possible d'écrire du code pour une page web de deux façons : en tirant parti des extensions propriétaires, ou bien en respectant les standards. En choisissant cette dernière option, il n'est pas nécessaire de faire une croix sur des fonctionnalités reposant sur ces extensions propriétaires. Il est possible de conserver ces fonctionnalités, et grâce au codage avec les standards, d'étendre l'audience aux utilisateurs de navigateurs modernes, quels qu'ils soient.

C'est une question de choix. Dois-je refuser de coder en suivant les standards et en réduisant mon audience ? Alors que la Net-Economie marque le pas, peut-on s'offrir le luxe de réduire le nombre de visiteurs ?

Ce choix est autant économique qu'éthique. Mais la pérennité du contenu généré plus grande avec les standards , sa facilité de maintenance et l'ouverture à un plus grand nombre d'utilisateurs fait inéluctablement pencher la balance du coté des standards.

Ce message a déjà été entendu : je viens de revisiter le site incriminé au début de mon propos. Le webmestre l'a modifié pour supporter les standards. Qu'il en soit ici remercié.

À propos de cet article

Vos commentaires

  • exigenz Le 31 juillet 2012 à 13:16

    Merci pour cet article plein d’humour... mais surtout très vrai.
    Du point de vue de l’utilisateur, il est vrai que la solution préconisée dans votre article est la bonne. Néanmoins, il faut quand même admettre que la compatibilité avec tous les navigateurs, toutes les résolutions, et tous les types d’appareils (ordinateur, tablette, mobile...) est devenu un vrai casse-tête. Il appartient aussi aux leaders du marché de converger davantage, pour une harmonisation à terme !
    Jo.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom