W3café de juin 2012 : les standards, puisqu’on vous le dit !

Openweb.eu.org > Blog  > W3café de juin 2012 : les standards, puisqu’on vous le dit !

Abstract

Un petit résumé du W3café de juin 2012. En deux mots : les standards c’est bon, mangez-en, ils sont même facteurs d’innovation.

Article

Le vendredi 29 juin dernier s’est tenu un W3café à Paris qui a rassemblé plus d’une centaine de personnes. En voici un petit résumé.

1. Conférence de David Rousset sur l’intérêt de l’intégration des standards dans Windows 8

David a fait une conférence (fort vivante clin d'œil) pour montrer que les interfaces de Windows 8 peuvent être écrites, en plus des classiques (C# etc.), en HTML+CSS+JS.

Ce JavaScript est un peu adapté, avec ses propres objets, notamment une bibliothèque nommée WinJS qui contrôle certains aspects particuliers liés au système.

Un aspect très intéressant de sa démonstration : on peut même configurer les transitions entre vues d’une application avec les transformations CSS3. [1]

Dans la démonstration les performances d’affichage sont très bonnes : on pense évidemment à iTunes qui est aussi basé sur HTML5 et ses amis.

Il y a eu ensuite des choses qui m’intéressent moins : David fait forcément un peu de « placement de produit » et certains composants qui peuvent paraître nouveaux à une partie de l’assistance me rappellent fortement des notions de Flex, comme par exemple les contenus « bindés » — ça fait partie de ce genre d’exercice.

Voir la présentation de David sur Slideshare

2. Atelier : Dominique Hazaël-Massieux, HTML5 pour le développement d’applis mobiles

Dominique a dit beaucoup de choses qu’on avait déjà entendues de sa bouche, mais il fait une bonne synthèse sur quelques points pour ceux qui n’ont pas eu la chance de le voir :

  • 2012 est l’année où les navigateurs mobiles deviennent plus nombreux que les navigateurs « de bureau » (je suppose que c’est une statistique sur la base des visiteurs uniques en fonction des plateformes...?)
  • en 85 lignes de JavaScript, avec des canvas, video, et geolocation, Dom nous démontre un prototype de réalité augmentée, c’est magnifique ! Et désarmant de (fausse) simplicité quand c’est expliqué avec une telle limpidité !

Dominique explique aussi ce qu’il appelle les « hyperdevices » : le principe c’est qu’à travers l’hypertexte (HTTP/HTML) des devices [2] sont connectés et l’interface entre monde virtuel et monde réel devient plus intuitive : Dom fait tourner un logo HTML5 en 3D en bougeant son téléphone et le résultat se voit sur son ordinateur (en gros toutes les permutations sont possibles : ici Dom jouait avec un Opera, un Firefox, un Android et un Ubuntu, je ne sais plus quel navigateur tournait sur le téléphone et lequel tournait sur le PC).

Bref, deux très belles démonstrations 1. de la pénétration forte du web mobile et de l’ubiquité du web qui en découle et 2. de l’omniprésence des standards dans l’innovation actuelle (et de la garantie d’interopérabilité qu’ils véhiculent intrinsèquement).

Voir le code de Dominique sur Github

3. Conférence de Tristan Nitot sur le projet Mozilla Marketplace

Tristan rappelle tout d’abord la mission de Mozilla puis il montre le projet Mozilla Marketplace.

L’idée de cette « place de marché » est d’être ouverte et déployable pas seulement par Mozilla, sans compter l’idée de ne pas censurer sur la base des valeurs morales d’une société (il en profite pour faire un rappel de censures sans justifications légales sur l’Apple Store).

Puis il fait une démonstration de l’installation d’une application via le site d’Anthony Ricaud [3], qui marche aussi bien sur le Mac de Tristan que sur son Android.

Enfin, Tristan finit par une démonstration de Boot 2 Gecko (nom de code temporaire qui sera sans doute remplacé par un nom plus conforme à un projet marketing [4]) dont le principe technique repose sur une plateforme complètement ouverte : linux + Gecko + le Web, ce qui accessoirement n’empêche pas de téléphoner sourire

J’ai une ou deux questions longues sur le Mozilla Marketplace et sur le Web comme plateforme, Tristan et moi avons convenu que je l’interviewe pour le compte d’Openweb, à suivre donc.

Voir la présentation de Tristan sur Slideshare

4. Conclusion

Tous ceux qui ont milité depuis des années pour les standards ouverts sont convaincus de leur bien-fondé « politique », si je puis dire.

Ce que ce W3café confirme, c’est que les standards sont utiles, constructifs, et ce qui est assez peu dit (ou assez récemment ajouté à la besace des arguments pour les standards), c’est qu’ils sont devenus d’importants vecteurs d’innovation.

Notes

[1On peut aussi le faire avec WinJS, c’est d’ailleurs ce qu’il a montré, mais à mon avis ça nuit grandement à cette fameuse portabilité d’une plateforme à l’autre que tout le monde nous propose en ce moment...

[2Un device c’est un téléphone, un ordinateur, une console de jeu, etc.

[3Anthony nous apprend plus tard qu’il s’agit d’une variante d’une démo disponible sur Github.

[4J’apprends en mettant ces notes au propre que ce sera peut-être Firefox OS.

À propos de cet article

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom