10 ans d’Openweb avec… Hervé Renault

Openweb.eu.org > Blog  > 10 ans d’Openweb avec… Hervé Renault

Abstract

Le membre suivant qui a répondu à nos trois questions a une histoire particulière avec Openweb, nous vous invitons donc à lire les réponses de… Hervé Renault !

Article

OpenWeb : Quand avez-vous connu OpenWeb et dans quel contexte ?

Hervé Renault : J’avais lancé mozillazine-fr.org en 1999 et j’étais fan du Web Standards Project. De la même manière que je m’étais proposé de traduire le site MozillaZine anglophone, je pensais que nous avions besoin d’un « WaSP » francophone. Début 2002, nous étions plusieurs sur les groupes fr.comp.infosystemes.www.* à partager cette idée. J’ai retrouvé un vieux mail dans lequel je proposais d’appeler le groupe « PensezWeb », car je trouvais que trop de créateurs de sites (y compris dans mon entreprise de l’époque) pensaient à faire du web comme une transcription de documents Photoshop, ou comme un simple support pour des ActiveX et autres applets Java… Alors que le potentiel du web me semblait énorme, même dans sa simplicité d’alors. Peut-être même grâce à sa simplicité ! Fin mars 2002, sur une proposition de Fabrice Bonny, j’ai demandé la création du nom openweb sous eu.org. Et puis, pour des raisons familiales, je n’ai pas trouvé le temps d’aller plus loin, mais le collectif l’a fait et je salue tous les participant(e)s pour leur dévouement et la réussite du projet.

OW : Qu’est-ce qu’un projet comme Openweb vous a apporté ?

HR : Pour moi, Openweb a été le porte-voix d’une parole qui était loin d’être majoritaire à l’époque, car rien ne garantissait que le web n’allait pas évoluer en simple support de technologies propriétaires. Alors que maintenant, cela semble évident, et on peut dire « pour savoir comment faire du web, consultez un site tel qu’Openweb ». Ce projet a donc permis d’affirmer le sérieux des standards du web dans l’espace francophone.

OW : Et vous verriez quoi pour les 10 prochaines années ?

HR : Les 10 prochaines années seront probablement des années de transition vers le web mobile. On le voit déjà, avec les ventes de tablettes qui dépassent celles des PC, et l’omniprésence des smartphones. Il faut s’assurer que le web restera ouvert quel que soit la taille de l’écran sur lequel il est accessible.

À propos de cet article

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom