Améliorez la qualité et l’accessibilité de vos sites web

Openweb.eu.org > Articles  > Améliorez la qualité et l’accessibilité de vos sites web

Abstract

Pour répondre aux évolutions futures comme aux besoins en termes de qualité et d’accessibilité, la conception et le suivi d’un projet de site web suppose de respecter cinq étapes. Revue de détail.

Cet article est paru dans le numéro No 239 du journal Archimag (novembre 2010). Nous remercions la rédaction de ce journal pour leur aimable autorisation.
Archimag 239 - novembre 2010

Article

Concevoir un site internet peut sembler relativement simple. Mais lorsqu’il s’agit d’obtenir un site pratique, évolutif et accessible, la tâche devient beaucoup plus ardue. Pour créer un site que vous n’aurez pas envie de jeter ou de refaire complètement après quelques mois et, surtout, qui réponde aux attentes de vos internautes, il est essentiel de bien définir vos objectifs et vos ambitions.
La production d’un cahier des charges détaillé devrait vous aider à mettre en ligne un service satisfaisant à la fois ses utilisateurs et ses concepteurs. Cependant, même avec un bon cahier des charges, les attentes et exigences que vous avez en matière de qualité ou d’accessibilité peuvent être interprétées de manière très différente par les prestataires. C’est pourquoi il existe des référentiels pour définir le niveau attendu de qualité du site. Ces standards peuvent vous aider à préciser vos attentes en matière de qualité ou d’accessibilité.

1 Démarrez avec des idées claires

Pour commencer, parlons d’accessibilité. Rendre un site accessible consiste à faire
en sorte qu’il soit consultable par tous les internautes, quel que soit leur contexte de navigation. Par exemple, certains utilisateurs seront amenés à écouter vos pages grâce à une synthèse vocale dans un logiciel de lecture d’écran. D’autres internautes, dans l’impossibilité d’utiliser leur souris, seront amenés à naviguer au clavier, avec des dispositifs de pointage spécifiques ou encore avec des outils ou logiciels d’assistance. Ces cibles peuvent a priori sembler minoritaires mais un créateur de site qui souhaite communiquer efficacement peut difficilement se passer des cibles seniors, par exemple.

Les règles d’accessibilité dépassent largement le cas des personnes handicapées. Elles concernent également le référencement et la navigation avec des terminaux mobiles.

Dans ce domaine, le RGAA (Référentiel général d’accessibilité pour les administrations) français, les standards SGQRI 008 au Québec, et les critères Accessiweb contiennent des règles permettant d’assurer une navigation sans difficulté pour tous les internautes et une restitution correcte des contenus dans tous les contextes.

La qualité web est un concept plus large qui se penche sur la satisfaction de l’ensemble des exigences des internautes. Le concepteur de site s’intéresse à l’accessibilité mais également au référencement, à l’ergonomie, à la performance, à la sécurité ou encore à la qualité des contenus. Dans ce domaine, le référentiel de bonnes pratiques Opquast (Open Quality Standards) est utilisable librement. [1]

A titre d’exemple, voici trois critères issus de ce référentiel :

  • Les sons et vidéos sont déclenchés par les utilisateurs.
  • Le site propose une page d’erreur personnalisée.
  • Le site est accessible avec ou sans « www » avant le nom de domaine.

2 Faites le choix des référentiels d’accessibilité et de qualité

Faut-il choisir un référentiel d’accessibilité, un référentiel de qualité ou les deux ?

  • Le choix d’un référentiel d’accessibilité permettra d’atteindre un haut niveau d’accessibilité mais attention, le respect exclusif d’un tel référentiel peut conduire à mettre de côté des points importants comme la performance ou la sécurité [2].
  • Le choix d’un référentiel de qualité permet quant à lui de traiter de tous les aspects de la qualité d’un site mais ne permet pas d’atteindre un très haut niveau d’accessibilité.

Si vous êtes un acteur public – commune, acteur territorial...–, la mise en application d’un référentiel national comme le RGAA (en France) ou SGQRI 008 (au Québec) étant obligatoire, vous avez tout intérêt à choisir ce référentiel en priorité avant de vous pencher sur les aspects qualité.

3 Contrôlez la conformité du cahier des charges

Une fois votre choix de référentiel effectué, il importe de passer en revue votre cahier des charges pour vérifier que celui-ci prend en compte les exigences fondamentales en matière de qualité ou d’accessibilité. Attention, une simple référence à un référentiel ne suffira pas. Il arrive très fréquemment que malgré un cahier des charges exigeant, par exemple, le respect d’un référentiel dans son ensemble, le site produit soit finalement très peu accessible. En effet, les référentiels de qualité et accessibilité contiennent 150 à 250 critères. De nombreux prestataires qui les connaissent mal sous-estiment la charge de travail et la compétence nécessaires pour les respecter. C’est pourquoi, au-delà de la mention d’un référentiel dans le cahier des charges, il sera intéressant de demander aux futurs prestataires de quelle manière ils comptent le mettre en application. Vous pouvez également leur demander d’expliciter les solutions envisagées pour des fonctionnalités précises.

4 Suivez pas à pas le processus de production

Par la suite, pour éviter les écarts entre les attentes et les résultats, il importe de suivre la production du site web. Un processus, à la méthode de mieux en mieux définie, guide cette production.

Le plus fréquemment, il consiste à :

  • Produire des maquettes ergonomiques des principales pages du site – accueil, page de contenu, formulaire de contact, accueil de rubrique, etc. Ces maquettes sont quelquefois appelées story-boards. Cette phase permet d’obtenir une idée de la navigation sur le site et de l’emplacement des zones de menu, des contenus, du moteur de recherche.
  • Elaborer des maquettes graphiques, à partir des maquettes ergonomiques, de manière à donner au site sa couleur et son allure et à définir les éléments graphiques du site.
  • Effectuer des découpes pour transformer les maquettes graphiques dans le langage HTML. C’est ce qu’on appelle la phase d’intégration.
  • Mettre en place les contenus dans le CMS (content management system ou système de gestion des contenus, comme par exemple Spip, Wordpress, EZPublish ou encore Joomla). Ces CMS donnent accès à des formulaires permettant de créer des rubriques, des pages et de mettre en place les contenus.

A chacune des phases décrites ci-dessus, il est essentiel de faire des revues rapides de ce que produit votre prestataire en évaluant le résultat de chaque étape en fonction du référentiel choisi.
De manière générale, plus un défaut est détecté tardivement, plus le coût de sa réparation sera élevé. Il importe donc de détecter les défauts le plus tôt possible dans le processus de production.
C’est pourquoi ce type d’évaluation est indispensable pour garantir le résultat final et pour minimiser les coûts de réalisation. Pour le moins, l’examen des maquettes graphiques, des intégrations et, bien évidemment, de l’ensemble du site une fois les contenus mis en place sont essentiels.

5 N’attendez pas la fin pour vous poser les bonnes questions

Dans tous les cas, sachez que rien n’est plus désagréable que de se rendre compte qu’on a laissé passer des gros défauts pendant la production d’un site. De votre côté, vous devez bien définir vos objectifs fonctionnels et de qualité, puis choisir un prestataire compétent. Pour vous aider à choisir, voici quelques questions à se poser :

  • Le prestataire, connaît-il les référentiels de qualité et accessibilité ?
  • A-t-il déjà développé des sites internet en les utilisant ?
  • Est-il en mesure de vous proposer un processus de production solide et séquencé ? Effectue-t-il des recettes et des contrôles lors de chaque phase de production ?

Si vous êtes capables de répondre par l’affirmative aux quatre questions posées, votre projet a de fortes chances d’atteindre un bon niveau de qualité et d’accessibilité. Dans le cas contraire, le succès est possible, mais nettement plus aléatoire. La connaissance des standards industriels du secteur est un gage de professionnalisme. C’est également pour vous une assurance contre les échecs et les refontes successives. Enfin, cela garantit que le coût de réalisation du site sera calculé au plus juste et ne sera pas consacré à la correction de défauts faciles à traiter en amont de la production.

Les référentiels de qualité et accessibilité peuvent vous aider à produire un site évolutif, correctement référencé, facile à utiliser dans tous les contextes de navigation et pour tous les utilisateurs. Certains prestataires vous proposeront des devis quelquefois un peu supérieurs à leurs concurrents mais l’investissement que vous ferez sur ce sujet en amont ne peut que vous bénéficier sur la durée.

Notes

[1L’auteur de cet article est l’un des fondateurs de l’initiative Opquast, qui a conduit à produire ce référentiel de bonnes pratiques

[2Attention, une formulation dans la version initiale de cet article pouvait laisser penser que le choix d’un référentiel d’accessibilité impliquait forcément de laisser de côté des sujets comme la performance ou la sécurité. Ce n’est bien entendu pas notre propos. Mais ce risque existe et il faut en être conscient.

À propos de cet article

Vos commentaires

  • Vivien Le 19 décembre 2011 à 17:16

    Bonjour, comme vous le dites dans cet article, il est important de préciser (et de répéter) que l’accessibilité web dépasse largement le cadre des personnes souffrantes d’un handicap.
    L’accessibilité à encore trop la connotation d’être une contrainte et d’être quelque chose dont on peut encore se passer aujourd’hui, et c’est bien dommage.

    Cordialement, Vivien Blasquez

  • Henning Le 18 juillet 2012 à 18:44

    Chaque page Web devrait également être sans obstacle dans les temps d’aujourd’hui.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom