Technologie : CSS

Openweb.eu.org > Technologie : CSS

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Le modèle tabulaire en CSS

par Raphaël Goetter, le 30 décembre 2012

Le modèle de construction tabulaire (HTML et CSS) compte sans aucun doute parmi les plus fascinants qui soient, après avoir été d’abord adulé puis banni vigoureusement par les intégrateurs de tous poils.

En 1998, les spécifications CSS2 étendent les historiques valeurs de la propriété display et proposent depuis belle lurette des possibilités de rendus et positionnements « tabulaires » sans pour autant interférer dans la sémantique et le bon usage des éléments HTML.

Passons immédiatement à table et découvrons en détail le monde mal connu du Modèle Tabulaire en CSS

CSS, l’âge de raison

par Nicolas Hoffmann, le 21 décembre 2012

Dans la suite directe de « De l’intégrateur au développeur Front-end… », Nicolas Hoffmann vous propose une réflexion sur les dogmes de CSS et pourquoi la pratique invite à les remettre légèrement en question.

Définir ses points de rupture

par Nicolas Torres, le 6 décembre 2012

Mettre en place une stratégie responsive sur son Web design implique des réflexions en amont qu’il ne faut pas négliger. Le responsive Web design est bien plus qu’une unité de pourcentage : c’est une réelle adaptation du contenant, et parfois, du contenu, en fonction du support de lecture afin de privilégier au maximum la lisibilité des informations. En s’appuyant sur un exemple concret et relativement standard, Nicolas Torres vous montre comment définir intelligemment les différents paliers d’adaptation, également appelés points de rupture.

CSS3 Flexbox Layout module

par Raphaël Goetter, le 29 octobre 2012

Parmi les nouveaux modules apportés par CSS3 se trouve « CSS Flexible Box Layout », qui peut être traduit par « modèle de boîte flexible ».

Raphaël Goetter nous explique les principes et les possibilités de ce module qui risque fortement de révolutionner nos pratiques en termes de positionnement CSS.

Vendor prefixes

Vendor prefixes are a complex topic with wide-ranging consequences both short- and long-term that should not be underestimated. Nicolas Hoffmann offers some explanations and a perspective view on this difficult subject.

Les préfixes constructeurs

par Nicolas Hoffmann, le 13 juillet 2012

Les préfixes constructeurs sont un sujet ayant de multiples facettes qui impactent tous les acteurs du Web sans exception. Les enjeux à court, moyen et long termes sont importants et ne doivent en aucun cas être sous-estimés. Nicolas Hoffmann vous propose un éclairage et une mise en perspective sur ce sujet épineux.

De l’intégrateur au développeur front-end : un maillon essentiel de la qualité Web

par Nicolas Hoffmann, le 18 juin 2012

Les technologies évoluent vite, et les métiers doivent les suivre, et même quelquefois les devancer. Le cas de l’intégrateur Web est une illustration criante de ces mutations. Cet intégrateur était chargé initialement de découper des designs et de les porter au format (x)HTML et CSS. Progressivement, et notamment avec l’arrivée de nombreuses technologies côté client, ce métier change et devient tout autre chose. Nicolas Hoffmann s’est penché sur cette évolution, et montre comment le métier d’intégrateur évolue vers le métier de développeur front-end. Dans le même temps, il nous montre à quel point ce métier devient central dans l’amélioration de la qualité Web.

Appel à l’action : le web ouvert a besoin de vous maintenant

par Le collectif Openweb, le 9 février 2012

Sprites CSS : performance et maintenabilité

par Nicolas Hoffmann, le 16 août 2011

L’optimisation des performances des sites implique de diminuer le nombre de requêtes HTTP. Pour ce faire, il est possible de regrouper les images utilisées dans les CSS, cette technique s’appelle les sprites CSS.

Introduction à la performance Web

par Nicolas Hoffmann, le 10 février 2011

Travailler les performances d’un site web peut être un travail de très longue haleine et extrêmement technique, impliquant de multiples acteurs et de multiples compétences. L’idée de cet article est de comprendre pourquoi ce domaine est en plein essor et d’en poser les bases.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Les CSS désormais supportées par les navigateurs modernes sont l’outil de présentation des pages Web standards.

A la différence des méthodes employées dans les années 90, les CSS permettent une stricte séparation du contenu HTML et des informations de mise en page. Le gain réalisé est considérable :

  • gestion simplifiée et économique de la présentation d’un site à l’aide d’une seule feuille de style pour toutes les pages, aisément modifiable ;
  • allègement des coûts de développement et de maintenance : il n’est plus nécessaire de mettre en place un système (hasardeux) de discrimination des navigateurs pour servir aux différents navigateurs un document adapté aux technologies propriétaires qui balkanisent le Web ;
  • allègement du code-source des pages Web, et donc économie de bande passante : une feuille de style n’est chargée qu’une fois par un navigateur, qui l’applique sans délai si nécessaire aux pages visitées par la suite ;
  • possibilité de doter une page de feuilles de style spécifiques selon les medias (navigateurs graphiques, lecteurs d’écran…). Les feuilles de style print permettent une impression immédiate d’une page depuis le navigateur, et dispensent d’avoir à créer une version imprimable du document HTML ;
  • possibilité de doter une page de présentations alternatives au choix de l’utilisateur ;
  • création de layout flexibles, qui s’adaptent aux différentes résolutions d’écran ;
  • meilleure accessibilité des pages Web par la disparition des tableaux détournés à des fins de présentation.