Humeur : chers services tiers, et si vous vous associez à nous ?

Openweb.eu.org > Blog  > Humeur : chers services tiers, et si vous vous associez à nous ?

Abstract

Ou : de l’importance de ne « pas trop déconner ». Explications.

Article

Il existe une offre pléthorique de services web : hébergement, analyses diverses, polices de caractères, modules divers et variés de réseaux sociaux, zones de chaleur (heatmaps) sur nos pages, publicité (si si !), services de vidéo, services de commentaires, etc.

Ces services – permettez-moi ce truisme – nous rendent bien service dans notre relation avec nos clients, en tant que prestataires de sites Web, nous devons sans cesse conseiller et orienter pour offrir des informations à nos clients, répondre à leurs besoins, et ce toujours dans le but d’améliorer nos prestations, et par extension d’améliorer l’efficacité, la performance, etc. de leurs sites.

Un fait récent nous a particulièrement marqué : l’IAB (Interactive Advertising Bureau) écrit un mea culpa franc et massif à propos des abus de la publicité en ligne intitulé We messed up (littéralement, « on a déconné »). Certes, au point que les utilisateurs, ulcérés de nombreux abus, se mettent à utiliser des contre-mesures (bloqueurs de pubs ou de trackers) ou tout simplement à ignorer des sites devenus impraticables. Certes, « ils ont vraiment déconné ».

Mais si l’on regarde en perspective, ils n’ont pas été les premiers à déconner, et ils ne seront sûrement pas les derniers. Élargissons notre regard sur le domaine. Exemples :

La guerre des navigateurs entre Netscape et Microsoft, qui rivalisaient d’implémentations non-standards et non interopérables, parfois en dépit du bon sens : à l’époque, IE4 proposait comme une évolution de permettre par exemple de jouer des fichiers de musique MP3 en arrière-plan. (quoi qu’on en dise, lancer de la musique non-sollicitée n’a jamais été une bonne pratique, et ce n’est pas près de le devenir)

Suite directe de cette guerre des navigateurs, IE6 en position d’ultra-dominance qui n’a pas évolué entre 2001 et 2006 : les problèmes de sécurité s’amoncelaient, les besoins de standards et des nouvelles normes qui mirent encore des années pour arriver.
Encore dans cette période, les mythiques popups : à priori, une possibilité pratique, mais dont nombre de sites ont tellement abusé… que les utilisateurs ulcérés ont fini par tuer totalement à grands coups de bloqueurs de popups.

Toujours dans cette période, l’explosion de la bulle internet : l’effet « nouvelle économie » qui déborde sur tous les secteurs, des investissements/endettements qui atteignent des niveaux records et des perspectives largement sur-évaluées.

Plus proche de nous, le poids moyen des pages qui continue de grimper : les pages s’alourdissent régulièrement.

Etc.

Bref, nous pourrions énoncer une loi empirique : tout système qui « déconne » un peu trop finit par se prendre un sévère retour de bâton. Plus gênant, souvent le retour de bâton est tel… qu’on va vers un autre extrême. C’est exactement ce qu’il se passe avec la publicité actuellement. Néanmoins, hors de tout manichéisme anti ou pro-publicité, certains sites ont réellement besoin de la publicité en ligne.

Revenons à nos clients. Comme vous pouvez l’imaginer sans problème, ils sont toujours plus exigeants, et l’exigence de qualité de nos clients nous invite à leur proposer des services qui répondent à ces souhaits. Nous ne ménageons pas nos efforts pour trouver les meilleurs services, lorsqu’ils existent.

Et malheureusement, si un service a une qualité globale plutôt mauvaise, nous pouvons être amenés à le retoquer et à ne même pas le proposer. Pour rester dans le sujet de la publicité, si le client a ce que l’on appelle un budget de performance, vous vous doutez bien qu’il ne va accepter qu’une publicité ruine ses efforts à ce sujet.

Nous en arrivons au titre de ce billet, cette invitation à nous associer. Nous avons besoin de vous, et vous avez besoin de nous. Nous testons la performance, l’accessibilité, la sécurité, l’empreinte écologique, etc. bref, des tas de points de qualité, car nous voulons bichonner les sites de nos clients.

Suivez-nous dans cette démarche.

  • testez vos propres services intégrés sur un site ;
  • observez les résultats ;
  • améliorez vos services ;
  • le cas échéant écoutez et répondez aux demandes de vos utilisateurs, qui peuvent être de bon conseil.

Certains le font très bien, et nous en sommes ravis. Continuez sourire

À bon entendeur !

À propos de cet article

  • Openweb.eu.org
  • Profil : Débutant, Décideur, Expert
  • Thème : Industrialisation, Qualité
  • Auteur :
  • Publié le :
  • Mise à jour : 1er août 2016

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom