10 ans d’Openweb avec… Tristan Nitot

Openweb.eu.org > Blog  > 10 ans d’Openweb avec… Tristan Nitot

Abstract

L’heureux élu qui a la lourde tâche d’ouvrir le bal des trois questions pour les 10 ans d’OpenWeb est… Tristan Nitot !

Article

OpenWeb : Quand avez-vous connu Openweb et dans quel contexte ?

Tristan Nitot : J’ai découvert les standards en 2001, quand je suis devenu responsable des relations développeurs pour l’Europe d’AOL/Netscape. Je voulais (et devais) expliquer aux développeurs Web pourquoi il fallait produire des sites Web qui étaient compatibles avec tous les navigateurs, y compris ceux qui étaient à venir. Il y avait encore peu de ressources à l’époque sur le sujet, et presque toutes en anglais. J’ai commencé à traduire des pages du Web Standards Project (WaSP), récemment disparu, mais ça ne suffisait pas. Au quotidien, j’ai commencé à bloguer (sur nitot.com/standards puis sur Standblog.org, qui est la contraction de « Standards » et de « Weblog ») pour décrire mes trouvailles sur les standards et partager mon enthousiasme. Mais le besoin d’avoir de l’aide en vue de construire un genre de site de référence s’est fait sentir. J’ai contacté des gens autour de moi qui semblaient avoir les compétences et l’envie de participer à un tel projet. On s’est rencontré d’abord dans un café rive gauche, puis au bureau, chez Netscape. Et c’était parti pour l’aventure !

OW : Qu’est-ce qu’un projet comme Openweb vous a apporté ?

TN : Énormément, et à un tas de niveaux différents. Déjà, on a bien aidé le Web à un moment où il en avait grandement besoin, car il stagnait à cause du monopole d’Internet Explorer. Pour moi qui suis passionné par ce qu’Internet et le Web sont en train de changer, c’est un honneur que d’avoir pu apporter un modeste gravillon à l’édifice. Ensuite, à titre professionnel et personnel, ça a révélé mon caractère de « chef de bande », de type qui rameute les bonnes volontés pour faire un truc vraiment cool, juste pour la beauté du geste. Du coup, quand je me suis retrouvé au chômage en 2003, ça m’a poussé à monter Mozilla Europe, qui était aussi un truc vraiment cool juste pour la beauté du geste… avant de fusionner avec la Mozilla Foundation présente dans plus d’une douzaine de pays et quatre continents. L’échelle a changé, mais l’esprit reste.

OW : Et vous verriez quoi pour les 10 prochaines années ?

TN : Il reste beaucoup à faire pour protéger le Web et Internet, pour éviter la censure, l’enfermement, le contrôle et le pistage de l’utilisateur. C’est d’autant plus important que le monde bascule vers le mobile et les smartphones, où les plateformes incompatibles être elles sont la règle et les standards du Web une exception.

À propos de cet article

Vos commentaires

  • Monique Brunel Le 22 mars 2013 à 13:31

    Bonjour,

    Le Standblog, le premier blog que j’ai commencé à suivre !

    C’est dans ce blog aussi que ces quelques lignes publiées par Tristan le 4 novembre 2002 ont déclenché chez moi une vive curiosité pour ce qui est vite devenu une passion... (billet de Tristan)

    Douglas Bowman a reçu un e-mail intitulé "j’aime votre blog et votre design". Rien d’extraordinaire, vu la qualité du travail qu’il fournit (le nouveau design de Wired.com, c’est lui). Seulement, le message commençait par ces trois mots : "Je suis aveugle". Douglas continue sur le thème de l’accessibilité, et de la "beauté" d’un site perçu par un non-voyant, pour lui qui est graphiste de formation. Touchant.

    Merci Tristan sourire

    Amicalement,
    Monique

  • Nicolas Hoffmann Le 23 mars 2013 à 23:33

    Une bien belle anecdote. Merci sourire

  • Tristan Le 24 mars 2013 à 17:32

    Ahah, merci Monique pour ce souvenir ! Il y a plus de 10 ans que j’ai écris cela ! Le temps passe vite !

    Grosses bises,

    — Tristan

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom