Le PNG face au GIF

Openweb.eu.org > Articles  > Le PNG face au GIF

Abstract

Qui est donc ce remplaçant du GIF, datant de 1996 et méconnu de la plupart des graphistes, amateurs comme professionnels ?

Article

Bref rappel historique

Avant toute chose, sachez que PNG se prononce ping. L'idée de remplacer le GIF est apparue au début de 1995 quand Unisys annonça qu'il détenait un brevet sur le format de compression utilisé par le GIF. De plus, ce format étant déjà vieillissant à cette époque, on décida de lui trouver un successeur. Ce format deviendra quelque temps après une recommandation du W3C.

Les avantages du PNG

Le PNG présente de nombreux avantages en comparaison du GIF : il est plus léger, plus puissant, plus fiable et sous licence libre.

La légèreté

PNG utilise un format de compression non destructif, c'est-à-dire que la qualité de l'image ne s'en trouve pas affectée. Généralement, une image au format PNG 8 est 5 à 50% plus légère que la même au format GIF.Seules de très petites images comportant très peu de couleurs peuvent être plus légères en GIF.

La puissance

Là où le GIF ne propose qu'un seul choix de couleurs et une transparence binaire (opaque/transparent), le PNG propose toute une gamme. Le plus petit, le PNG 8, fait jeu égal avec son ancêtre en offrant 256 couleurs et la transparence binaire. Mais il existe des formats permettant un plus grand nombre de couleurs et surtout une transparence graduelle sur 256 niveaux, voire plus.

La fiabilité

Ce format permet certaines améliorations comme les corrections gamma ou chromatiques. Pour les non-spécialistes, il s'agit en fait de stocker dans l'image certains paramètres aidant à afficher les images de manière quasi-identique indépendamment du système ou de l'outil utilisé. Ceux qui ont déjà vu la même image sur un PC et un Mac ou simplement sur 2 moniteurs différents savent de quoi je parle.

La liberté

Le PNG est sous licence libre afin de ne pas voir se reproduire la désagréable surprise du brevet lié à la compression LZW du GIF. Il est à noter que ce brevet est tombé dans le domaine public outre-atlantique mais qu'au moment de la rédaction de cette article, il est encore valable en Europe. Valable est à prendre avec précaution dans la mesure où les brevets logiciels n'ont pas d'existence légale en Europe.

Les raisons d'un succès tardif

Au vu de tous ses avantages, on est en droit de se demander pourquoi le PNG n'a pas encore pris le dessus sur le bon vieux GIF. Il y a à cela plusieurs (mauvaises) raisons.

L'habitude

Hé oui, l'habitude, la paresse ou le simple manque d'informations suffisent à handicaper un format qui a pourtant de quoi séduire.

Les outils

Là, le problème est plus épineux. Malheureusement, les deux outils majeurs en terme de notoriété que sont Photoshop et MSIE/Win souffrent de lacunes pénalisantes.

Photoshop, tout d'abord, compresse assez mal le PNG. En effet, ce format possède plusieurs niveaux de compression, de 0 à 9 et Photoshop est bloqué à 6 sans qu'il soit possible de changer ce paramètre dans les options. La compression étant non destructive, le niveau 9 assure le même rendu à l'image tout en étant bien plus léger. De même, les images créées avec ce logiciel ne semblent pas prendre en compte la correction gamma correctement.

Internet Explorer pour Windows, quant à lui, ne gère pas le PNG 24 mais gère très bien le PNG 8. Il n'est donc pas possible d'employer d'images avec une transparence graduelle sur ce navigateur. La version Macintosh ne souffre pas de ce handicap. Et là encore, la correction gamma semble incorrecte.

Conclusion

A l'heure actuelle, il est tout à fait possible de remplacer un GIF par un PNG, à condition de l'employer dans les mêmes conditions. Concernant les problèmes de poids, il suffit d'employer un petit freeware de nettoyage derrière Photoshop ou d'utiliser un outil plus performant sur ce point, comme Gimp.

Les plus novateurs pousseront le vice jusqu'à utiliser des transparences graduelles, pour faire un menu dynamique laissant apparaître le contenu de la page en dessous, par exemple. Pour cela, il faut s'assurer, comme pour les CSS que MSIE/Win dégrade l'effet escompté sans nuire au résultat.

Et si un petit tour sur http://homepage.ntlworld.com/bobosola/pngtestfixed.htm vous donne une vague idée de ce qu'il serait possible de faire avec ce format, vous pouvez toujours signer cette pétition pour que Microsoft suive le mouvement : http://www.petitiononline.com/msiepng/.

Quelques liens utiles pour finir :

À propos de cet article

  • Openweb.eu.org
  • Profil : Débutant, Expert
  • Technologie : PNG
  • Thème : Multimédia
  • Auteur :
  • Publié le :
  • Mise à jour : 19 mai 2008
  • 2 commentaires

Vos commentaires

  • Christian de Limagne Le 20 novembre 2013 à 10:37

    Bonjour,
    Je pense que le format .gif n’est plus guère utilisé, cette discussion (png - gif) est donc un peu dépassée. Il serait plus d’actualité de faire un comparatif entre le format png et le jpg, largement utilisé.
    Mon attitude : je n’utilise le png que lorsque le jpg n’est pas possible.
    Bonne journée et j’encourage votre démarche.

  • Thomas Le 20 novembre 2013 à 14:17

    L’article est remonté dans mon fil d’actu je ne sais trop comment, mais il est effectivement dépassé. Comme il est précisé dans le commentaire ci-dessus, un article comparatif .png / .jpg pourrait être intéressant !

    Personnelement, je n’utilise désormais le .gif que pour les newsletters, où le .png n’est pas encore porté sur l’ensemble des clients mails.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom