Ne perdez plus vos internautes, faites du card sorting - Première partie : Vue d’ensemble

Openweb.eu.org > Articles  > Ne perdez plus vos internautes, faites du card sorting - Première partie : Vue d’ensemble

Abstract

Trop souvent dans un projet web, on se rend compte au moment de la rédaction qu’il y a beaucoup de contenus, que l’on se répète, que l’organisation n’est pas fluide. Que faire pour organiser et nommer les informations afin que l’utilisateur trouve rapidement ce qu’il recherche ? Une possibilité est d’utiliser la technique du card sorting. Sans plus tarder, découvrez le premier article de la série. Deux autres suivront pour clôturer le dossier.

Article

Le card sorting est issu des techniques de sciences humaines et sociales. Il était initialement utilisé par les chercheurs pour étudier la façon dont sont structurées les connaissances chez l’être humain. Dans le contexte d’un site web, l’objectif du card sorting est de comprendre la logique de structuration et de nommage des utilisateurs pour mettre en place des arborescences efficaces.

Le principe du card sorting


La procédure de base est simple :

  1. vous recopiez les contenus et services que vous souhaitez proposer dans votre site sur des cartes ;
  2. vous demandez aux utilisateurs de classer les cartes selon leur logique ;
  3. vous demandez aux utilisateurs de nommer les tas de cartes qu’ils ont faits (uniquement lors d’un card sorting ouvert).

Card sorting versus Analyse des besoins ?

Point important avant de commencer. Même si pendant le card sorting vos utilisateurs peuvent vous donner des indices sur l’importance d’un contenu ou pointer du doigt des contenus manquants, le card sorting n’est pas là pour identifier les contenus répondant aux besoins des utilisateurs. Il est uniquement là pour vous aider à les organiser de manière logique pour ces derniers.

Quand appliquer le card sorting ?

Deux possibilités :

  • en mode « conception » : vous arrivez en fin de phase d’analyse, vous avez notamment identifié les contenus et services qui répondent aux besoins de vos utilisateurs, vous avez besoin d’organiser tout cela de manière logique et parlante pour eux ;
  • en mode « évaluation » : vous disposez d’un site web et souhaitez avoir un retour utilisateur sur la logique de structuration et de nommage de l’existant.

Card sorting ouvert ou fermé ?

Il existe deux types de card sorting :

  • ouvert : les catégories dans lesquelles vous demandez à vos utilisateurs de classer les cartes ne sont pas définies à priori. Ce sont les utilisateurs qui les définissent ;
  • fermé : les catégories dans lesquelles vous demandez à vos utilisateurs de classer les cartes sont déjà définies (c’est le cas quand vous avez déjà des idées précises pour l’arborescence).

Le choix d’un type ou d’un autre dépendra du contexte de votre projet et de vos objectifs.

Le card sorting ouvert est très intéressant car vous donnez les pleins pouvoirs aux utilisateurs. Sachez malgré tout que cela n’est pas toujours très constructif : vous risquez d’avoir une multitude de titres de catégories proposées sans pouvoir prendre de décision.

Ainsi, si vous disposez déjà d’une structure de site, il est plus simple de faire un card sorting fermé, de cibler les lacunes et de les améliorer.

Card sorting in situ ou à distance ?

Le grand avantage du card sorting est qu’il peut être réalisé in situ (sur place) ou à distance. Cela implique bien évidemment une préparation différente avec des avantages et des inconvénients. Pour de meilleurs résultats vous pouvez combiner les deux approches.

Conclusion

Vous avez désormais une bonne vue théorique de la technique du card sorting. Dans le prochain article de la série, nous découvrirons comment la mettre en pratique.

Crédit photo : Gautier Barrère Licence : Creative Commons Attribution-ShareAlike

À propos de cet article

  • Openweb.eu.org
  • Profil : Débutant
  • Thème : Industrialisation, Méthodes, Qualité
  • Auteur :
  • Publié le :
  • Mise à jour : 26 janvier 2011
  • 7 commentaires

Vos commentaires

  • Mat Le 15 juillet 2012 à 22:05

    C’est vrai que les sujets des articles lorsque l’on crée un site sur une thématique bien particulière sont parfois compliqués à trouver, il faut une sacré organisation !

  • Tony Le 2 décembre 2012 à 21:55

    Je connaissais la méthode du card sorting, mais seulement lorsque le concepteur classais lui-même les cartes ou potentiellement avec l’équipe en charge de la conception du projet. Il est vrai que l’approche centré sur l’utilisateur est pratique pour savoir réellement comment grouper les informations et les nommer avec le vocabulaire des utilisateurs ciblés, mais cela demande tout de même un budget et un temps non négligeable.
    Sachant qu’il y a peu de personnes en charges de gros projets (nb. c’est relatif bien entendu), le card sorting sera encore relativement peu utilisé dans un concept orienté utilisateur. En ce qui me concerne, j’utiliserais certainement cette méthode, mais la plupart du temps je "jouerais" moi-même le rôle de l’utilisateur.

  • Henri Le 2 juillet 2013 à 12:59

    Un brillant article, trrès bien ficelé sur le card sorting. Je file lire la suite pour connaitre comment mettre tout ça en pratique.

    Bravo

  • Lyon Le 9 juillet 2014 à 13:17

    En ce qui me concerne, j’utiliserais certainement cette méthode, mais la plupart du temps je "jouerais" moi-même le rôle de l’utilisateur.

  • James Le 22 décembre 2014 à 23:31

    Très bon idée ! je suis justement dans la période "évaluation" en ce moment et je crois que je vais mettre tout ça en pratique très rapidement. Merci pour l’info je ne connaissais pas le card sorting.

  • Nom Le 13 février à 18:22

    Enfin un article qui explique bien ce que c’est que le Card sorting.
    J’y vois enfin plus clair !
    Merci

  • reve Le 13 février à 19:18

    Merci beaucoup !!

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom