Gare aux chiffres !

Openweb.eu.org > Voir ailleurs  > Gare aux chiffres !

Abstract

Article

Nicolas Hoizey a écrit un article sur le blog de Clever Age que je ne peux que vous recommander : PageSpeed et YSlow ne sont pas des indices de performance.

... un Top 40 des sites (e-commerce et media) les plus rapides (...) sauf que la mesure sur laquelle il se base n’est pas une mesure de performance, mais une mesure de respect d’un ensemble fini de bonnes pratiques.

Cet article montre une dérive possible d’un système de classement inexact (sont confondues performances d’un site et des indices d’optimisations).

Je profite pour généraliser cette remarque et lancer un appel. Nous avons une réelle chance d’avoir maintenant de nombreux et fantastiques outils :

Ces outils tous plus évolués les uns que les autres nous permettent d’améliorer nos sites sur plein d’aspects, et disons-le franchement, nous rendent bien service !

Toutefois, aussi fantastiques qu’ils soient, ces outils :

  • ne remplacent pas une interprétation intelligente,
  • ne remplacent pas une mesure qui a du sens,
  • et peuvent même être pris en défaut ou nous induire en erreur dans certains cas.

Par exemple :

  • Il n’y a aucun sens à mesurer le temps de chargement complet (fully-loaded en anglais) de certains sites qui chargent progressivement et en continu divers contenus : la page est déjà utilisable alors que le site n’est pas totalement chargé.
  • Toute mesure - en supposant qu’elle ait du sens - est à relativiser : si l’on compare sommairement les performances de sites, des aléas peuvent fausser totalement les comparaisons (un serveur qui ralentit au moment de la mesure, une congestion réseau, etc.).
  • Mesurer et comparer des sites sur leur nombre d’erreurs de validation HTML n’a pas de sens : une unique erreur de syntaxe peut générer beaucoup d’erreurs au validateur.

N’oublions pas que tout outil ou indice a ses propres limites : il est par exemple possible de produire une page qui passe au validateur, mais dont le code est sémantiquement pauvre... ou catastrophique.

Donc, continuons d’utiliser ces outils, optimisons et améliorons nos sites, mais gardons-nous bien d’en faire une course au classement bête et méchant. Ne confondons pas le domaine avec un score qui doit rester un indicateur à relativiser. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

À propos de cet article

  • Openweb.eu.org
  • Thème : Industrialisation, Qualité
  • Auteur :
  • Publié le :
  • Mise à jour : 21 juin 2012
  • 3 commentaires

Vos commentaires

  • Frank Taillandier Le 20 juin 2012 à 23:12

    Les notes de YSlow sont en effet à relativiser. D’ailleurs il est tout à fait possible de personnaliser ses listes de règles, de pondérer les scores de chaque règle, voire même de créer ses propres règles comme le montre son auteur son blog (en anglais) :
    http://www.phpied.com/yslow-development-custom-rulesets/

  • karl Le 21 juin 2012 à 01:16

    De même que les scores de passage des tests pour les navigateurs. Je me souviens d’un projet Web particulier où nous étions en recherche d’améliorations de la performance. Le client voulait une donnée fixe (avec un prix fixe également) comme objectif à atteindre. Dans son esprit, une fois que nous aurions atteint cet objectif mythique, on avait plus besoin de rien faire… puisque l’on avait atteint nos chiffres. Cela a pris quelques mois, mais au final, nous avons réussi à le convaincre que sa recherche de performance ne serait jamais terminée.

    La méthode que je préconise est d’abord la mesure en regardant où sont les points qui sont des problèmes. Une page lente, des requêtes DB lentes, des erreurs du back-end en certaines circonstances, etc. De comparer ses données avec les statistiques d’accès au site. Avec ses données en main de regarder comment les corriger afin de les éliminer du champ de vision. Attention une page à haut trafic est à corriger au plus tôt MAIS une page à bas trafic est peut-être une page qui ne fonctionne pas du tout.

    Oui tout évaluer et balancer. (hmmm ce qui me fait penser que cela pourrait faire l’objet d’un billet.)

  • Nicolas Hoffmann Le 23 juin 2012 à 08:01

    Karl : je t’en prie, écris donc ce billet ! sourire

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom